La valorisation des déchets verts avec les broyeurs FÖRST

La valorisation des déchets verts avec les broyeurs FÖRST

Le compost est le résultat de la dégradation de la matière organique

Le broyage, une étape essentielle dans la valorisation des déchets verts !

 

Broyage de déchets verts avec le broyeur de branche ST6P FÖRST

Broyage de déchets verts en copeaux – broyeur de branches ST6P FÖRST

Le terme « déchets verts » désigne tous les déchets végétaux issus de l’exploitation, de l’entretien des espaces agricoles et forestiers, des jardins et espaces verts publics ou privés. De par leur constitution, sont distinguées deux grandes familles de déchets verts : les déchets dits « ligneux » – tailles de haies, branchages… et les déchets dits « non ligneux » – tonte de pelouse, feuilles ou fleurs fanées

Les déchets végétaux constituent une ressource bénéfique et renouvelable. Valorisés, ils protègent et fertilisent les sols. Ils servent même de matière première pour la production d’énergie.

LE BROYAGE

Le broyage est une étape essentielle dans la plupart des processus de valorisation. Elle consiste à transformer en copeaux « broyats » les déchets verts ligneux comme les résidus de taille, d’élagage d’arbres, de haies ou d’arbustes. C’est également un moyen efficace de réduire le volume de déchet, de limiter les coûts de transport et de valorisation.

La qualité du broyat varie selon la nature des végétaux et le type de broyeur de branches employés – Voir broyeurs de branches.
Le broyat peut servir au paillage, au compostage ou de combustible.

 

Le Paillage / BRF

Broyat déchets verts broyeur ST6P FÖRST

Copeaux de bois broyeur ST6P FÖRST pour le paillage ou granulés

Le paillage surfacique consiste à disposer de la matière organique végétale, comme les déchets verts broyés ou  la tonte de pelouse, au pied des plantes. Cette technique, aussi connu sous le nom de BRF – Bois Raméal Fragmenté -, protège, structure et fertilise les sols. Lors du processus de décomposition de la matière organique, les végétaux libèrent des éléments nutritifs, comme l’azote, le phosphore ou le potassium. Ils favorisent ainsi la prolifération des organismes du sol comme les champignons qui attirent à leur tour la pédofaune.

Ces derniers entretiennent l’humus : une matière nourrissante et protectrice. Les champignons tuent également les organismes nuisibles faisant office d’antibiotiques. Le paillage permet ainsi de diminuer, voire d’éviter l’utilisation de produits phytosanitaires.
Enfin, le paillage limite l’usage de désherbants chimiques en empêchant les mauvaises herbes de germer. Il réduit l’arrosage car limite l’évaporation de l’eau l’été, et protège les racines contre le gel l’hiver.

Séché pendant plusieurs semaines et associé à de la paille, le broyat peut également servir de litière aux animaux. Ce tapis a l’avantage d’absorber les effluents, de garder la chaleur et d’avoir des propriétés antiseptiques. Cette litière peut également finir au compostage.

 

Le Compostage

Le compost est le résultat de la dégradation de la matière organique

Après le broyage, la matière organique se décompose pour produire du compost – Crédit photo Shutterstock

Le compostage est un procédé de fermentation de la matière organique, qui permet d’obtenir un produit naturel fertilisant et amendant : « le compost ». Alimentés en eau et en oxygène, les micro-organismes présents dans les déchets dégradent et transforment la matière organique. Au même titre que l’eau et l’oxygène, la diversité des déchets est essentielle au développement de ses bactéries et à la fermentation.

Le mélange de matière employé est ainsi composé de déchets carbonés et azotés, de végétaux grossiers et fins, et de matières humides et secs. La maturation du compost nécessite 3 à 12 mois. Les déchets carbonés sont par exemple des ligneux préalablement broyés en copeaux, des feuilles mortes, de la paille, des écorces ou de la sciure de bois. Les déchets azotés regroupent quant à eux les tontes de gazon, les fientes de volaille ou le fumier ou les déchets de cuisine.

 

Le compostage s’applique à l’échelle domestique, collective ou industrielle.

Les déchets verts peuvent également être transformés en engrais organique, afin de fertiliser les terres agricoles. Mélangé aux déjections des animaux pendant 2 mois, le compost est épandu sur les sols de culture et d’élevage.

 

La Méthanisation et la Chaufferie Biomasse

La chaufferie biomasse et la méthanisation valorisent les déchets verts en énergie.

<> Méthanisation

La méthanisation est un procédé de dégradation biologique de la matière organique permettant de fabriquer du « biogaz ». Privés d’oxygène, à l’inverse du compostage, les micro-organismes décomposent les déchets organiques, les effluents d’élevage, les résidus agricoles et autres déchets verts non ligneux, pour produire un gaz composé de méthane et de dioxyde de carbone, ainsi qu’un résidu appelé « digestat« .

Le biogaz sert à produire de l’électricité ou de la chaleur. Tandis que le digestat, composté ou non, sert à fertiliser les sols.

Chaufferie avec stockage de combustible biomasse

Chaufferie avec stockage de combustible biomasse – Crédit photo Shutterstock

<> Chaufferie biomasse

Après des conditions de préparation et de séchage adaptées, les déchets verts et résidus agricoles ligneux tels branches, sarments et non ligneux, paille, sont transformés en combustible pour les chaufferies biomasse.

La chaufferie brûle alors la biomasse pour produire de l’énergie ou chauffer un réseau de chaleur.

 

Grâce à des broyeurs de branches adaptés, tels que les déchiqueteuses FÖRST, broyer les végétaux contribue à :

  • Diminuer les volumes de déchets,
  • Réduire l’emprunte carbone,
  • Gagner du temps,
  • Faire des économies,
  • Limiter, voire à préserver les sols de l’utilisation de produits chimiques.

 

SOURCE : ADEME.FR

 

Pour en savoir plus sur les broyeurs FÖRST, consultez notre site internet ici.

Et contactez nous en un clic nous contacter !

N’oubliez pas, AXXO c’est aussi un site internet de broyeurs d’occasion : jetez-y un d’œil…

Vous pouvez également nous suivre sur : Facebook, YouTube, Pinterest ou Linkedin.

Partager